Petite mise-à-jour

J’aurais aimé être en mesure de communiquer plus régulièrement avec vous, mais mon travail ici me tient pas mal occupé. La conséquence de ça est que vous allez tous devoir prendre une bière en ma compagnie afin que je vous raconte mes péripéties. Toutefois, je vais faire un effort d’ici mon retour pour vous tenir davantage au courant.

Pour me faire pardonner et vous remettre à jour, je vais vous partager une liste d’activités incroyables que j’ai faites au cours des dernières semaines.

1- Assister à un mariage royal : Oui, oui! Un mariage royal! Le fils du chef de la région s’est marié avec ma voisine ici à Mtwalo. La journée a débuté par une cérémonie dans une église pas de toit en plein dans la brousse. Je suis arrivé en retard (question de me faire remarquer encore plus) et comme ci ce n’était pas assez, dès que l’on m’a aperçu, on m’a demandé de prendre place à l’arrière du curé entre les deux serveurs de messe. Si vous me demandez quelle est  la différence majeure entre un mariage au Canada et un mariage au Malawi, je vous répondrai que c’est l’ambiance. Nos chants de messe à nous sont lents et tristes alors que les leurs sont rythmés et joyeux. Résultats : tout le monde incluant le curé dansent pendant deux heures. Je vous rappelle  que j’étais en face de tout le monde et que j’étais de loin le pire danseur de la salle… Ingénieurs sans frontières m’avait dit que ce stage allait me sortir de ma zone de confort. Ils avaient raison! Je me suis même ramassé dans la même boîte de pick-up que les mariés en revenant au village… Avec les rubans, les klaxons et tout ce qui vient avec…

023 (640x480)

2- Passer quelques soirées au «Night Club» de mon village : Trois mois dans un village, c’est relativement court pour avoir le temps de développer des bonnes relations d’amitié avec les gens. Une façon que j’ai trouvée pour accélérer le processus est d’aller dans le seul bar de mon village la fin de semaine.  En commençant à parler à des nouvelles personnes, j’ai réalisé que tout le monde dans le village me connaissaient. Ils savent tous mon nom, mon âge, le type de travail que je fais ainsi que ce que je fais pendant mes jours de vacances… Je suis non seulement la plus grosse attraction visuelle du village, mais aussi le sujet de conversation #1 depuis deux mois.

008 (640x480)

3- Faire du «cliff jumping»: Lors de notre réunion d’équipe à Senga Bay, nous avons payé des mecs pour qu’ils nous amènent près d’un gros rocher que l’on pouvait voir à quelques kilomètres au milieu du lac Malawi avec leur bateau de pêche. Le rocher dépassait d’une dizaine de mètres de la surface de l’eau. Nous avons passé près de deux heures à essayer de le grimper pour finalement réussir à se lancer à l’eau avec toute la grâce d’Alexandre Despatie. En passant c’est quand même cool de faire de l’escalade sans aucun autre équipement qu’un costume de bain. En tombant, il n’y avait aucun risque de se blesser, car on atterrit directement dans l’eau.

Il est possible de voir l’île à côté de laquelle se trouvait le rocher d’où on a sauté en arrière plan de notre photo d’équipe à l’Halloween. (Bien cachée derrière le buisson)

Je n’avais pas bien compris le concept de la photo. Je croyais qu’il fallait avoir l’air stupide… Je vais mettre ça sur la faute de l’anglais. Je ne comprends pas tout encore…

Je n’avais pas bien compris le concept de la photo. Je croyais qu’il fallait avoir l’air stupide… Je vais mettre ça sur la faute du langage. Je ne comprends pas tout encore en anglais…Haha

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>