Top 10 nourriture – Cambodge

Loin d’être notre destination numéro un lors de notre départ, nous avons eu le plaisir d’arriver dans ce pays sans aucune attente, et heureusement. Du début à la fin, nous avons été surpris et charmés par la culture. Bref, nous sommes littéralement tombés en amour avec les Cambodgiens, dont leur cuisine si savoureuse!  Voici donc un top 10 des meilleurs plats selon nous ou aliments à goûter si jamais vous finissez vous aussi par visiter au Cambodge. Bonne découverte culinaire!

 

Numéro 1

Notre premier plat mérite réellement sa position numéro un de notre Top 10. Il ne s’agit pas de simples brochettes de bœuf cuites au BBQ. D’abord, elles sont accompagnées de carottes, de patates et de piments, ce qui les distingue de notre propre conception des légumes sur une brochette. Également, ce qui rend ce plat si unique est la sauce utilisée pour napper le tout : un mélange crémeux de coconut avec un léger arrière-goût de citronnelle et de gingembre. De quoi faire découvrir de nouvelles saveurs à vos papilles gustatives!

Prix : 3 $ pour 6 brochettes

1

Numéro 2

Notre deuxième place revient à un plat relativement simple, mais donc savoureux ! Il s’agit d’un mélange d’oignons, de carottes, d’une sorte de fèves vertes qui ne sont pas comme celles que l’on retrouve au Québec, de piments forts et finalement de poulet. Assez simple non ?  Mais encore une fois, c’est la sauce dans laquelle le plat est sauté qui fait largement la différence !  N’ayant absolument aucune idée de la composition exacte de ce chef d’œuvre, nous savons que ce mélange parfait laisse un goût sucré en bouche, sans être trop agressant. Au fait, parfois vaut mieux ne pas savoir quels sont les ingrédients pour continuer d’apprécier au maximum !

Prix : 2,50 $ le plat et accompagné de riz

2

Numéro 3

La fameuse soupe Tom Yam est carrément synonyme d’explosion de saveurs dans votre bouche! Il est incroyable à quel point elle est épicée et on ne veut pas dire par ce terme qu’elle est piquante. On veut plutôt exprimer la puissance des ingrédients utilisés qui à la base, sont extrêmement goûteux. Réunis ensembles, on obtient une soupe aucunement comparable à ces tiers !  Le bouillon est composé de lait de coco, de citronnelle fraîche, de gingembre, de curry et de piment fort. On y fait bouillir le poulet, les champignons, les tomates, les oignons et l’ail, puis en guise de présentation, on l’agrémente d’herbes fraîches lors du service. Bref, elle est de loin la meilleure soupe goûtée jusqu’à présent !

Prix : 3 $ et accompagné de riz

3

Numéro 4

Le fameux curry demeure un classique en Asie et rapidement on comprend pourquoi. Apprêté et accompagné de différentes façons d’un pays à l’autre, on le voit généralement apparaître sous forme de trois couleurs différentes, déterminant sa saveur piquante et également son goût. Le vert demeure le plus doux en bouche, on goûte davantage le lait de coco qui lui est ajouté et du coup, notre bouche est épargnée! Le jaune est celui qui nous fait penser à une bombe à retardement… La première bouchée est bien équilibrée et jamais trop piquante. Puis plus le plat avance, plus on sent la chaleur nous gagner.  On finit souvent notre repas en transpirant, mais en s’étant régalé ! Et il y a le rouge. Le diable en personne! Celui qui dès le contact avec votre langue vous donne des sueurs jusqu’au front ! Bref, on vous conseille d’accompagner le tout d’une bouteille d’eau 1,5 litre et on vous assure que vous la boirez au complet! Pour notre part, nous n’avons jamais réussi à profiter des saveurs du plat lors d’un curry rouge, car nous avions la bouche en feu. Il nous manque d’entraînement un peu !  Bref, manger son poulet, son bœuf, son porc ou ses fruits de mer en curry, c’est presque toujours un succès !

Prix : 2,50 $ et accompagné de riz

4

Numéro 5

Les repas sucrés sont souvent chose courante en Asie et c’est pourquoi on vous présente en cinquième position le célèbre Sweet and Sour ! Composé d’une sauce aigre-douce, on le distingue par son goût sucré, mais surtout par la nombreuse présence d’ananas dans son assiette. Combiner viande et fruits contribue largement à la sensation de fraîcheur que l’on éprouve lorsqu’on déguste ce plat. À noter qu’on le sert également servis de tomates sautées, mais pour notre part, il est meilleur sans ! Bref, c’est un autre plat qu’on s’amuse à comparer dans chaque pays visité.

Prix : 2,50$ et accompagné de riz

5

Numéro 6

Belle présentation n’est-ce pas ? Ce porc a été dégusté dans un village éloigné de Siem Reap et préparé par des cultivateurs de riz. Outre l’expérience culinaire, ce repas a également été une expérience culturelle sur la « façon » de manger à la cambodgienne. Vous remarquerez que le porc est réparti dans trois bols différents et qu’il y a une grosse casserole de riz blanc. Chacun se fait donc servir du riz dans son bol personnel, puis chacun se sert de minimes quantités de porc sur son riz, de façon à n’en avoir que pour deux ou trois bouchées. Vous comprenez donc que l’on est constamment en train de se reprendre de la viande.  Ce concept est important, puisqu’il y a souvent de nombreux plats de viande différents sur la table. Ainsi, cela nous permet de garder notre riz de couleur blanche, de goûter chaque sauce sans les mélanger dans notre assiette et surtout tout le monde peut goûter à chaque plat! Une règle d’or est également très importante à ne pas transgresser. On ne doit pas prendre des bouchées de nourriture directement à partir des plats communs. Tout passe par notre bol de riz personnel avant, sinon c’est un signe d’impolitesse ! Bref, ce repas fut excellent, mais également riche culturellement.

Prix : 0 $ Gracieuseté des chefs cuisiniers !

6

Numéro 7

Petit régal économique, ce sous-marin à la cambodgienne a su nous sauver la vie plusieurs fois ! Cadrant parfaitement dans notre budget par son faible coût, il a été l’heureux élu à plusieurs de nos soupers. Préparée dans un stand de rue, cette baguette réchauffée à la braise est remplie de porc ressemblant à celle de nos pâtés à la viande, mais sucré. On y ajoute de la sauce puis des cornichons, toujours sucrés eux aussi, puis on l’agrémente d’une sorte d’échalotes vertes beaucoup moins fortes que celles du Québec. De petits morceaux de viandes compressées qui ressemblent à du poulet pressé sont en accompagnement. Avec la description, ce sous-marin peut avoir l’air d’un drôle de mixte d’ingrédients, mais nous vous assurons qu’il est d’un délice incroyable !

Prix : 0,75 $ chacun

7

Numéro 8

Aliment présent sous forme de lait dans presque tous les plats, le coco se consomme aussi à son naturel ! Évidemment loin d’être un aliment incroyable comparé à plusieurs autres fruits exotiques que l’on retrouve ici, il reste que l’eau de coco est si réconfortante après une journée de travail à la chaleur ! Juste assez sucré, elle hydrate sans tomber sur le cœur et sert amplement de dessert après le repas. Bref, le coco nous remémore plusieurs beaux souvenirs, dont celui d’un cambodgien qui est monté pied nu jusqu’en haut d’un cocotier pour nous en offrir un chaque. Voilà pourquoi le coco est excellent dans ce climat parfois humide et étouffant !

Prix : 0,75 $ chacun ou gratuit si vous tomber sur un cambodgien rempli de générosité !

8

Numéro 9

Fruits d’apparence parfois douteuse, la goyave rose est succulente ! Dégustée lors d’un repas dans un village éloigné, elle nous rappelle également de beaux souvenirs et note enfin le jour où P-A apprend à apprécier ce fruit !  Ce qui fait également sa place dans notre top 10 est le fait que nous ne l’avons pas encore trouvée dans les marchés locaux, ce qui veut donc dire que nous ne l’avons savouré qu’une seule fois. On peut donc dire que nous avons été privilégiés de goûter à ce fruit fraîchement cueilli dans un arbre sur la terre agricole d’un cambodgien !

Prix : 0 $ sur la terre agricole d’un cambodgien !

9

Numéro 10

En dernière position, nous vous présentons un plat non pas à cause de son merveilleux goût, mais bien à cause qu’il nous a profondément sorti de notre zone de confort. Lors d’un autre dîner concocté par des femmes d’un village éloigné, nous avons eu droit à toute qu’une expérience ! Sur la première photo, vous pouvez apercevoir la préparation d’une sorte de pâte grise. Celle-ci est de la viande de poisson fermentée depuis un à trois mois dans un bocal de plastique, style beurre de peanuts, à température extérieure soit environ 30 degrés. Il faut hacher la viande jusqu’à l’obtention d’une pâte bien onctueuse. On y ajoute ensuite lime, gingembre, ail,  piment fort et citronnelle, le tout fraîchement cueilli du jardin. L’ingrédient spécial n’est toutefois pas ce poisson fermenté, mais bien des fourmis rouges avec leurs œufs ! Bref, après avoir mélangé le tout, on doit cesser de penser que l’on goûte à des fourmis et se lancer tête première ! En fait, ça vaut vraiment la peine d’essayer, car oui c’est bon ! On mange cette pâte en guise d’accompagnement avec du riz, herbes fraîches, poisson, grenouille et poulet (sagement tué avec un lance-roches quelques minutes auparavant !). Bref, toute qu’une expérience culturelle qui se vaut amplement la dixième position de notre top 10 !

** On vous laisse un vidéo qui montre la préparation de cette pâte ! En passant, la chaudière blanche, c’est des fourmis rouges qu’elle contient ! Bon visionnement !

10 - 1

10 - 2

 

 

Top 10 nourriture Cambodge

[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_8.jpg]4150Coco
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_7.jpg]620Baguette de porc sucrée
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_9.jpg]560Goyave rose
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_10-1.jpg]530Préparation du plat typique aux fourmis rouges
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_10-2.jpg]540Dégustation du plat typique aux fourmis rouges
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_1.jpg]490Brochettes de bœuf au coconut
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_6.jpg]450Porc à la cambodgienne
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_2.jpg]520Fèves vertes sautées avec du poulet
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_5.jpg]420Sweet and Sour
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_3.jpg]400Tom Yam
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/top-10-nourriture-cambodge/thumbs/thumbs_4.jpg]350Curry au poisson

3 Comments

  1. OH…j’ai faim….tout a l’air tellement bon….sauf le plat aux fourmis rouges.

  2. Magnifiques expériences culinaires… vives la bouffe !!! J’ai hâte de vivre ca moi aussi :)

  3. Pingback: Maude & P-A » Deux semaines d’implication dans le Cambodge Profond

Comments are closed