L’île à deux faces : Ko Phi Phi

Ko Phi Phi est une île sur la côte d’Andaman en Thaïlande. Difficile d’affirmer que nous avons connu la culture thaïe en faisant un détour par ce petit coin de pays, car c’est tout le contraire. Ici, on vit au rythme du touriste, le vrai : Celui qui boit, qui mange tout sauf de la bouffe typique et qui se fait bronzer car il est incapable de faire autre chose sur un lendemain de veille. Étant de loin notre « style » de voyage, nous ne pouvions tout de même pas rater ce merveilleux endroit, celui dont on ne parle qu’en bien. Même si Ko phi Phi est reconnu pour ses Beach partys mémorables « tous » les soirs, on y retrouve également des paysages à en couper le souffle.

Le jour, on y trouve des plages de sable blanc et des paysages incroyables. Les falaises de calcaire sont garnies de jungles luxuriantes et la baie dans laquelle on baigne toute la journée fait tout simplement rêver. D’ailleurs, on peut faire l’ascension de Ko Phi Phi jusqu’à un point de vue, dont on peut mieux admirer les deux îles, reliées par l’isthme, le long duquel s’étirent deux belles plages. Également, sur le haut de cette montagne, on y retrouve accrochée à un arbre une photo de cette même vue après le passage du Tsunami en 2004. Il est quand même impressionnant de pouvoir constater la différence…

Mais le soir… la plage se transforme complètement, à un point où l’on se demande si c’est le même endroit! Les plages se remplissent de chaises, entourant une scène de spectacle improvisée avec des planches de contreplaqués en bois. La musique y est extrêmement forte et ma foi entraînante, on voit la plupart des gens avec un bucket à la main (consommation qui se boit dans une chaudière de plage pour enfant), des hommes se promènent avec des singes pour divertir les touristes et des dizaines de Thaïs s’amusent avec du feu tout en impressionnant la foule. Puis rapidement vient le temps de participer aux activités que proposent les Thaïs, incluant les incitatifs qui viennent avec. C’est simple, si l’on réussit à sauter de la corde à danser en feu, à jouer au limbo en feu ou tout simplement sauter dans un anneau de feu, on gagne un bucket ou l’on se fait offrir un shot gratuit. Bon, le feu, il faut l’avouer, ça ajoute vraiment quelque chose d’impressionnant à la soirée! Plus ça avance, plus on aperçoit les fêtards avec de la peinture fluorescente sur le corps et plus les gens gagnent confiance en montant sur le taureau mécanique. Bref, pas besoin de vous faire un dessin pour vous expliquer l’ambiance vers les petites heures du matin ? Honnêtement, sans être trop rabageoise, il y a un seul petit hic durant ces soirées. La quantité de gaz qui est renversée sur la plage est assez abondante et disons que pas besoin d’un BAC en environnement pour se douter que ça ne doit pas être bien bon pour l’écosystème… Ce n’est pas pour rien qu’il est connu que Ko Phi Phi se dirige droit vers une catastrophe écologique!

Ce fût donc une semaine relativement calme et agréable. Malheureusement, les deux nous sommes tombés malade en fin de séjour ce qui a un peu limité nos activités!

Bref, on vous laisse avec en vidéo l’incroyable performance de Maude à la corde à danser de FEUUUU !

Ko Phi Phi

[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1156.jpg]720
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1160.jpg]570
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1161.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1162.jpg]470
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1164.jpg]490
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1168.jpg]430
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1188.jpg]360
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1197.jpg]470
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1198.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1204.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1218.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1219.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/ko-phi-phi/thumbs/thumbs_dscn1234.jpg]320

Comments are closed