Deux semaines d’implication dans le Cambodge Profond

Dès l’arrivée à Siem Reap, au Cambodge, nous sommes tombés sur une série de dépliants d’ONG et d’organismes communautaires. Il est d’ailleurs intéressant que la communauté de coop. Internationale soit bien développée au cœur de cette « Capitale touristique » de l’Asie du Sud-est.

Siem Reap est le parfait exemple d’un haut lieu de tourisme de masse dans un pays où le PIB par habitant est autour de 950$ et l’IDH en bas de 0,600. Les hôtels à 250 $ par nuit côtoient les mères mendiantes avec leurs enfants, les enfants-vendeurs et la vie sous le seuil de la pauvreté de la majorité des villages environnants.

Le tourisme est rempli d’effets bénéfiques pour le pays receveur et ses habitants, mais il a aussi des effets pervers. Il est primordial d’être attentif à ces effets pervers pour les atténuer et favoriser que les bienfaits du tourisme. Un article devrait apparaître éventuellement pour dresser un portrait de ce qu’on pense du « tourisme solidaire ».

Bref, tout pour dire qu’à la suite de notre visite des temples de trois jours, nous nous sommes lancés dans un « contrat » de deux semaines de volontariat avec une ONG américaine du nom de « The Trailblazer Foundation ». Nos objectifs étaient d’abord et avant tout de faire notre part d’implication locale et de se rapprocher de la culture khmère. Nous avions aussi envie de faire du sur place pendant un moment, de ressentir que nous faisions quelque chose de nos mains et travailler un peu.

Traiblazer est une ONG qui favorise la prise en charge (Emporwerment) des villages ruraux environnants Siem Reap. Par le biais de trois volets distincts, l’objectif ultime est d’améliorer la situation de l’accès à l’eau potable de ces villages. Pas besoin de vous expliquer l’importance capitale de l’eau potable dans une famille d’agriculteurs ; eau potable implique la fameuse boucle santé, capacité de travailler, alimentation, éducation, etc.

Pour les volontaires, il est justement possible de participer aux activités des trois volets. Les deux plus importants sont la fabrication des filtres (incluant la livraison et l’installation dans les villages) et la fabrication de puits. L’autre volet concerne le développement et la diversification de l’agriculture des villages visés.

La journée typique du volontaire se déroule donc selon l’équipe qui vous prend en charge pour la journée. La construction des filtres est relativement simple. En gros, il suffit de préparer les granulats pour le béton, monter les coffrages soigneusement, couler et placer le béton et laisser sécher jusqu’au lendemain. En une journée, quatre filtres peuvent être coulés. Il s’en suit quelques étapes comme le lavage, la peinture et l’identification des donateurs avant d’être prêts pour prendre la route.

Pour vous donner une idée, ces filtres font environ un mètre de haut par un pied carré et pèsent proche 200 lb. Ainsi, la livraison est une étape plutôt physique. Elle comprend évidemment les filtres en béton, mais aussi tous ses accessoires. Il y a les trois granulats ; le sable tamisé et lavé, de la gravelle fine et de la gravelle plus grossière. J’invite les passionnés à s’informer davantage du fonctionnement sur le site suivant, faute de quoi cet article pourrait devenir lourd ; http://www.cawst.org/en/resources/biosand-filter

On livre aussi un contenant de plastique type 18 litres pour recueillir l’eau traitée. L’étape de la livraison est l’une des plus agréables, car elle permet de visiter plusieurs familles durant la journée et d’avoir droit à un dîner au cœur du village. On y déguste alors des repas très traditionnels du Cambodge de manière aussi très traditionnelle. Veuillez d’ailleurs lire l’article « Top 10 nourriture – Cambodge » au http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/top-10-nourriture-cambodge/ à ce sujet !

L’autre volet, consistant à l’installation de puits est autant sinon plus intéressant. La première étape consiste à forer simplement un petit trou jusqu’à ce que l’eau qui en sorte soit relativement claire. On ne parle pas de puits de 200 pieds, mais ça en vaut largement la peine. Les puits traditionnels dans les villages ne sont ni plus ni moins que des larges trous peu profonds, remplis, mais remplis de toutes sortes d’impuretés. L’autre étape est de mettre en place une dalle de propreté et d’accès au puits nouvellement installé. Le point fort de chaque journée de travail ardu avec cette équipe était le repas dans la même famille du village. Contrairement à la livraison, avec cette équipe nous mangions carrément chez les habitants, participant même parfois à la préparation avec eux. Sans équivoque notre plus belle expérience culturelle à présent !

Finalement, avec l’équipe de l’agriculture nous avons fait qu’une seule sortie qui s’est résumée à trouver du fumier pour le jardin pilote de Trailblazer. Une autre belle journée à découvrir les environs et les magnifiques paysages ruraux du Cambodge avec le Cambodgien que nous avons trouvé le plus inspirant. M. Khoun, fier villageois est plus que dynamique. Chez lui, il a sa propre serre pour partir ses pousses, il a son jardin, il a une mini-école improvisée pour donner des cours d’anglais aux jeunes plus démunis de son village et est toujours prêt pour inviter les bénévoles à venir déguster une immense noix de coco sous sa maison sur pilotis. Un amour au caractère sympathique, généreux et respectueux.

On vous laisse sur cette dernière anecdote. Lors de notre dernier jour de bénévolat à Trailblazer, se déroulait une journée bien inspirante sous nos yeux. Avec trois gros camions chargés à raz bord de quelques 280 filtres à eau de type « Rabbit water purifier » nous nous sommes rendus dans un nouveau village.

http://www.ide-cambodia.org/download/CWP%20Instructions%20-%20English.pdf

Il y avait là au moins 300 personnes attendant cet arrivage. Trailblazer était donc responsable de montrer comment se servir de ces filtres et les villageois de les distribuer selon une liste bien précise. Leur niveau d’organisation nous a d’ailleurs vraiment impressionné. Ces filtres valant probablement une vingtaine de dollars étaient distribués à un prix symbolique. Chaque receveur devait obligatoirement payer 2000 riels (50¢) dans un pot commun. Nous avons appris que ce pot commun formerait ensuite un système de prêts à l’intérieur du village avec taux d’intérêt. Cette journée-là, il y a donc un montant d’environ 140 $ que le village à lui-même rassemblé qui servira éventuellement à l’achat de médicament pour des familles dans le besoin, le lancement d’initiative locale, etc. Mais ce n’est-tu pas wonderful tout ça ! Ça rappelle le système de tontine africain.

Bref, ce fut un deux semaines de rêves. Nous avons accédé à la culture cambodgienne de beaucoup plus près que nous aurions pu nous l’imaginer et avons été enchantés sur toute la ligne. Concernant la vision et les actions de l’ONG, nous étions un peu sceptiques au début en ce qui a trait à la pérennité et le développement durable de leur programme, mais ils furent impeccables en fin de compte. Voici donc finalement une série de photos en lien avec ces deux semaines !

 

Deux semaines d'implication dans le Cambodge Profond

[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8336.jpg]1160
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8348.jpg]780
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8349.jpg]710
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8360.jpg]640
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8366.jpg]620
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8370.jpg]540
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8378.jpg]560
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8387.jpg]530
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8396.jpg]610
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8409.jpg]550
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8412.jpg]570
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8417.jpg]520
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8423.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8429.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8488.jpg]430
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8509.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8512.jpg]410
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8519.jpg]410
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8520.jpg]340
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8537.jpg]440
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8542.jpg]420
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8549.jpg]410
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8564.jpg]340
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8566.jpg]340
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8591.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8601.jpg]320
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8350.jpg]370
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8351.jpg]340
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8647.jpg]310
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8669.jpg]330
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8671.jpg]360
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8673.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8682.jpg]350
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8699.jpg]360
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8705.jpg]420
[img src=http://www.usherbrooke.ewb.ca/guimonduchemin/wp-content/flagallery/deux-semaines-dimplication-dans-le-cambodge-profond/thumbs/thumbs_dscn8429-1.jpg]370

2 Comments

  1. Wow…super intéressant….mais Maude, il me semble qu’on ne te voit pas beaucoup travailler sur les photos…;)

  2. Wow!!! c’est bin cool tout ça! Lâchez-pas mes ptits explorateurs, c’est super intéressant de vous lire :) xxxxxxxxxxxx

Comments are closed