Bric-à-brac

Un peu comme les objets que j’accumule. Ensuite je les mets dans une boîte et pour finir j’accumule les boîtes. On y trouve de tout. Si vous passez à l’appartement je vous laisse repartir avec une de mes merveilles.

Aujourd’hui :

  • Je me suis fait réveiller par des porcs. Post-coït.
  • Je dors dans une chambre où l’interrupteur n’est pas connecté à l’ampoule. Il faut la dévisser avec une serviette.
  • J’ai rencontré mon premier Zambien blanc. Il y a aussi le vice-président, mais il ne compte pas.
  • J’ai étonné un ami en lui apprenant qu’il n’y avait pas de léopards au Canada. Ni d’éléphants par la même occasion. La vie regorge de surprises.
  • J’ai vu une école. Pas de murs. Juste une quarantaine d’élèves assis dehors avec un morceau de tableau et un prof qui décrivait le système solaire.
  • J’ai vu un nid-de-poule qui faisait la moitié de la route. On peut facilement entrer quinze dedans. Prochaine fois je prends une photo.
  • J’ai regardé Loft Story Afrique.

J’ai hâte à la Saint-Jean. Je vais penser à vous. Je risque de la passer à l’église en chantant des textes en dialecte local. Sans comprendre, évidemment.

J’ai de la difficulté à apprendre la langue. Surtout que couramment ceux que je côtoie en parlent trois en même temps. Je vous avais dit qu’il y avait 72 tribus en Zambie avec chacune d’elle leur propre langue? J’ai un ami qui en parle quinze. Et moi qui me trouvais pas trop mal.

 

___

Il est grand temps de tenir parole. Je réponds à vos questions.

«Si tu n’étais pas là, à qui reviendrait le travail que tu fais cet été?»

Le travail reviendrait à un employé de Rent-to-Own qui a tout sauf le temps de s’occuper de ce que je fais. Sinon il faudrait engager quelqu’un et même dans ce cas il faut former l’employé et donc investir temps et argent.

«Qu’est-ce que tu vois comme étant la valeur ajoutée de quelqu’un comme toi venant de l’étranger pour aider Rent-to-Own à accomplir sa mission?»

J’ai demandé à mon boss du bureau provincial, Rowland, un Zambien. Il répondu que l’avantage était la culture du travail que nous avons. Ici, il est possible de trouver des fonctionnaires qui ne font rien du tout de la journée et sont payés à la fin du mois. Quelqu’un comme moi a comme avantage d’être familier avec l’informatique en plus de ne rien lui coûter. Je suis aussi beaucoup plus disponible puisque je me dédie à RtO tout l’été. Je n’ai pas d’autres sources de revenus qui grugent mon temps.

«Comment assures-tu la durabilité de ton travail?»

Passer le plus de temps possible avec les agents. M’investir à fond dans la formation du Field Officer. Quand je partirai, si tout va pour le mieux, il sera autonome en plus d’être efficace.

«Gab as-tu vu des machettes et est-ce qu’ils t’ont posé la question ultime?»

Oui, j’ai vu des machettes. Ils s’en servent pour couper l’herbe et les cannes à sucre. Parfois ils mettent le feu à la brousse au lieu de couper. Ça va plus vite. Il n’est pas rare de voir un champ enflammé.

Et non, on ne m’a pas posé la question ultime.

___

Ne vous gênez pas pour les demandes spéciales! Vous pouvez même me lancer des défis. Comme celui que j’avais de trouver un Zambien blanc.

Ah en passant. J’atterris le 28 août à Toronto et arriverai le 31 à Montréal. Je serai de retour à Sherbrooke le 2 septembre.

J’écris 3-4-5 articles en même temps. Je tâcherai d’augmenter la cadence avant de partir pour le Malawi. [Les titres suivants sont sujets à changement sans préavis]

  • Intégration 101 ou Comment devenir fan de foot sans se fatiguer
  • Intégration 102 ou Zambia a Christian Nation
  • Intégration 103 ou King Cobra and the Bunch of Criminals
  • Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qu’il n’y en a plus

Plein d’autres surprises à venir.

5 thoughts on “Bric-à-brac

  1. Je te suggère te chanter «Worthy is the lamb» à l’église lors de la Saint-Jean. Ça serait un bon cap pas cap.
    Quelles sont les dates où tu part/reste au Malawi et en revient?

  2. Salut Gabriel… Quelles aventures que tu vis…. Je les vis à travers tes mots, tes émotions, tes observations… c’est comme si j’y étais… si un jour tu fais un recueil de toutes ces belles expériences…. c’est certain que je vais être une “grouppie”….Surtout continue à nourrir (pour ma part) ma curiosité, mon intérêt à apprendre un monde différent du mien….. Je suis prête à voir ton exposition d’oeuvres d’art…. Houps…. de boîtes 🙂

  3. hahaha c’est certain que lorsque tu vas revenir j’aimerais bien voir ton Bric a brac de boites. Ce que tu as accumule! As tu bu de l’alcool typiquement Zambien?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *