Beware of Puppies

Suite à de la pression exercée à mon égard, voici, comme promis, l’article sur les animaux. J’attendais patiemment d’enfiler mes bottes et d’y trouver un scorpion pour avoir une histoire pleine d’adrénaline à vous raconter. Comme c’est loin d’être le cas, je vous parlerai de chèvres et j’essaierai de vous convaincre que je risque ma vie quotidiennement.

Les chèvres. Elles sont une plaie. Sur la route. Sur la grande route, moyenne route, petite route. Le jardin. Partout. On a embarqué une Étatsunienne qui faisait du pouce accompagnée de son fidèle sac d’expédition. Une infirmière. Trois semaines qu’elle est en Zambie. Elle vient offrir du temps dans les hôpitaux éloignés. Toujours est-il qu’elle nous a demandé combien de chèvres nous avions envoyées au ciel. Surprise de se faire répondre aucune. En ce moment il y en a une dizaine dans mon jardin. Assez grosses pour être mangées. J’ai hâte.

J’ai vu un serpent sur la route en me promenant un soir. J’ai entendu dire que les serpents sont venimeux. Surtout les mambas noirs. Une morsure et c’est le trépas.

Je dors avec un filet autour du lit pour éviter les piqûres de moustique. Pas de me faire piquer en soit, mais éviter la malaria. Drogue chaque matin. Prévention.

Les fourmis. J’en ai vu des toutes petites. Travailleuses. Occupées. J’en ai vu des grosses. Elles émettaient une sorte de grésillement terrifiant pour des fourmis. Et elles marchent en bataillons. (Je ne connais pas l’équivalent de troupeau pour les fourmis) Il paraît que si vous marchez sur elles, sur les grosses, elles vous escaladent et vous mordent. J’en suis convaincu.

Il y a aussi des poulets. Stupides. Ils courent partout. Des canards. Malicieux. Des bœufs. Nonchalants. Encore des chèvres. Omniprésentes. Bien cuites, elles ne causent pas de problème.

Et des chiens aussi. Ils m’empêchent de dormir. Ils le font exprès. Celui qu’on a à la maison est l’incarnation même de l’expression «court sur pattes». Je ris à chaque fois que je le regarde. Je vous enverrai des photos. Ne les sous-estimez pas. Ce  sont les plus dangereux. Ils sont tous possiblement porteurs de la rage. Si je me fais lécher ou mordre, je dois me rendre à l’hôpital le plus près pour me faire vacciner pour 1000$. 100% traitable, mais 100% mortel. Je les évite tous avec assiduité. Vous appelleriez la SPCA si vous saviez le sort qui est réservé aux chiens errants.

Pas possible de se baigner dans certaines rivières. Serpents et crocodiles. Et des hippopotames. Les animaux qui tuent le plus d’humains chaque année. Ils ne font que sembler lents. Ils sont rapides et vous dévorent un bras en un rien de temps. Ce n’est pas une blague. Ils ne sont pas doux et câlins.

Si je participe à un safari, je risque ma vie. Encore une fois. Un lion pourrait m’avaler.

Il reste les girafes, les zèbres, les papillons et les lézards avec lesquels je prends ma douche. Je les aime bien eux. Ils mangent les araignées venimeuses et les insectes géants.

3 thoughts on “Beware of Puppies

  1. hahaha sa l’air vraiment palpitant ton voyage Gabriel j’ai toujours hate de savoir ce que tu vas nous ecrire :). Je savais bien que les petits lezards etaient tes amis. Les pilles de malaria comment c’est ? Ma surement devoir en prendre moi aussi quand ma alle en Afrique

  2. Moi qui aimait tant les chèvres avant de te lire haha. Bel article! Je demande un éventuel article sur la nourriture
    Bisous, MDgé
    ps: surveille tes courriels je t’écris aujourd’hui

  3. Fudge, tu prends ta douche avec des girafes et des zèbres? Moi qui n’avait que les rats et les “$%#! de chèvres!

Leave a Reply to David Lalanne Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *